Éducation à l’équipement et détente. Partie I


Avez-vous déjà été confronté à un cheval qui a des ‘’mauvais comportements ‘’ lors du sellage ? Un cheval qui bouge, qui piétine, qui recule ? Un cheval qui fouraille de la queue, qui essaye de mordre, qui donne un coup de patte ? Un cheval qui devient agressif lorsque vous sanglez, ou qui bouge tout le temps lorsque vous essayez de monter ?

Malheureusement, ces comportements sont très courants, toutes races, disciplines et niveau confondu. Les deux réponses les plus souvent données face à un comportement gênant lors du sellage sont les suivantes : • Soit le cavalier, à force d’habitude, endure tant bien que mal le comportement et selle comme il peut son cheval dans l’agitation. • Soit le cavalier rentre en perpétuelle confrontation et combat avec son cheval, et tente de lui faire arrêter son comportement, parfois de manière violente car exaspéré et à bout d’idée pour faire cesser le comportement. L’une ou l’autre des réponses ne règle pas le problème initial.

Mais alors, est-il possible d’amener un cheval à être à l’aise avec son équipement, que ce soit lors d’un débourrage, ou bien dans un cas de rééducation suite à des ‘’mauvais comportements’’ constatés ?

Dans cette première partie d’article nous allons voir qu’elles sont les causes de ces comportements. Dans un premier temps, pour réussir à aider votre cheval à se sentir mieux avec l’équipement, il est important de comprendre ce qu’est un ‘’mauvais comportement’’, et comment ils apparaissent. Chez le cheval, la notion de bon ou de mauvais comportement n’existe pas. Chaque comportement correspond à une réponse donnée par le cheval face à un stimuli qui survient dans son environnement. Le terme de bon ou de mauvais est un qualificatif déterminé par l’humain. Bon correspondant à un comportement qui est confortable pour l’humain, et mauvais un comportement qui gêne et nuit à l’humain. Il est donc important de laisser de côté ce bon vieil anthropomorphisme que nous avons tendance à faire, et de se concentrer sur ce que le cheval nous communique réellement. Un cheval qui n’est pas à l’aise dans le sellage va exprimer des comportements de défense. Bouger, mordre, taper du pied, sont tous des comportements de défense, visant à exprimer un inconfort, physique ou mental. Un cheval étant une proie (se référer à l’article *Le langage postural chez le cheval* pour plus de détails), il est primordial pour lui de conserver son énergie à des fins de survie. Le cheval n’adoptera donc pas un comportement de défense pour faire semblant, ou pour simplement ‘’niaiser’’ le cavalier. Encore là, il ne faut pas appliquer des comportements humains aux animaux. Si votre cheval exprime un comportement de défense, il y a un réel problème, et si ce problème n’est pas évalué et traité comme il faut, il ne pourra jamais disparaître, et pourra même devenir de plus en plus dangereux.

Mais alors qu’est ce qui peut déclencher un comportement de défense chez le cheval ? Et bien, il y a de nombreuses situations ou éléments qui peuvent amener un cheval à être inconfortable avec l’équipement. Et elles peuvent toutes se résumer en une notion simple : un manque voir une inexistence de communication avec le cheval. Voici une mise en situation :

• ‘’Une jeune cavalière, appelons-la Léa, arrive seulement quelques minutes avant son cours d’équitation. Elle doit se dépêcher d’aller sortir son cheval du box pour le préparer et vite rejoindre ses camarades dans le manège. Elle ouvre la porte du box rapidement, met le licou au cheval, le sort à la course, l’attache sur les chaînes et commence un rapide brossage. C’est fait. Hop Léa va chercher le tapis, la selle, la sangle et le filet en courant. Elle se dépêche, elle ne veut pas manquer le début du cours ! Elle met le tapis, enchaine avec la selle, puis la sangle en s’agitant autours du cheval, d’un côté puis de l’autre. Elle sangle rapidement. Léa enfile vite sa bombe, met le filet, prend les rênes en mains et c’est parti. ‘’

A priori rien d’anormal ni d’exceptionnel dans cette situation. Qui n’a jamais manqué de temps pour préparer son cheval ? Maintenant, mettons-nous du point de vue du cheval, que nous appellerons Cozaque.

•‘’ Cozaque est en train de manger sa ration de foin du soir. Tout à coup, Léa entre dans l’écurie. Cozaque voit qu’elle court partout et est très agitée. Lorsqu’elle approche du box, Cozaque l’évalue car son agitation ne le met pas en confiance. Léa ne s’arrête pas pour lui laisser le temps de l’évaluer. Elle rentre dans son box, et vient tout de suite mettre le licou. Cozaque n’a pas pu prendre le temps de la sentir et il a reculé dans son box pour montrer son inquiétude face à Léa qui entrait trop rapidement dans son espace. Sans présentation, Cozaque n’a pas du tout été à l’aise de se faire toucher directement le devant de la tête avec le licou, il met sa tête haute, il n’est pas en détente. Léa attache tout de même le licou et sort Cozaque de son box, pour l’attacher directement sur les chaînes. Cozaque est stressé, c’est sa première sortie du box de la journée et l’agitation est forte autours de lui. Comme il n’a pas encore eu de réel contact avec Léa, il bouge pour tenter de se soustraire à la situation qui lui est inconfortable. Léa n’a pas le temps pour un cheval qui bouge, elle agite la longe et lui dit ‘’ ça suffit ‘’. Mais Cozaque ne comprend pas le langage humain. Léa fini son brossage et apporte l’équipement à la course. Cozaque commence a anticiper. Il est inconfortable lors du sanglage, cela lui a déjà procuré des blessures et des douleurs auparavant. Il bouge de plus en plus et indique à Léa qu’il est stressé. Il la regarde et l’évalue à plusieurs reprises. Léa ne prend pas le temps de le sécuriser, et de répondre à ses interrogations multiples, et elle continue en mettant le tapis et la selle. Cozaque n’ayant pas de réponse sur ses inquiétudes commence à s’exprimer un peu plus fort. Il essaye de mordre Léa quand elle passe à côté de lui avec la sangle. En réponse il reçoit une tape sur le bout du nez. Cela ne fait que renforcer son stress puisqu’il ne trouve pas de moyen de communiquer avec Léa, ni de se soustraire à l’inconfort qu’il vie. Cozaque fini par se figer, la tête haute, les oreilles enlignées avec le chanfrein, la respiration forte et rapide. En apparence il est calme, mais dans son mental, le stress l’a envahi et il est prêt à exploser dès qu’un stimuli assez fort le fera sortir de cet état. (Voir article sur *La défense passive chez le cheval, c’est quoi ?*).’’

La mise en situation s’arrête là mais elle pourrait facilement continuer et parler du déroulement de la séance d’équitation, avec un cheval probablement agité, peu concentré, essayant de fuir ou essayant tout un tas de comportement de défense. Finalement une séance d’équitation pas des plus plaisantes, autant pour le cavalier que pour le cheval. Lorsque l’on adopte le point de vue du cheval, il devient plutôt évident que l’humain face à lui ne prend absolument pas le temps de communiquer. Pourtant, cette mise en situation est le quotidien de probablement la majorité des cavaliers et propriétaires de chevaux.

Et si vous preniez tout simplement le temps d’observer votre cheval, et de communiquer avec lui ? Que se passerait-il ? Quel impact cela aurait-il dans votre quotidien, votre relation avec lui, et l’entraînement ? …


Sur la vidéo en exemple qui date d’il y a quelques années, je selle une jument, sans prendre le temps de communiquer avec elle. Vous pouvez très bien observer un comportement de défense de la part de la jument, par anticipation au sanglage. Comportement dérangeant, qui pourrait à la longue s’intensifier et se transformer en tentative de morsure.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s