La défense passive chez le cheval, c’est quoi ? Partie II

Sauriez vous reconnaître la différence entre les deux postures que nous voyons sur la photo ?


La résignation acquise, en avez vous déjà entendu parler ?

Peut être avez vous quelques vagues notions chez l’humain, ou même chez le chien, mais plus rarement chez le cheval. Pourtant c’est un état qui peut être observé chez nombre de chevaux à l’état de domestication, et que malheureusement trop peu de personnes savent le reconnaître et l’éviter. Mais alors d’ou provient cette notion encore trop méconnue, et qu’est ce que cela signifie exactement ?

La résignation acquise se déclenche lorsqu’une personne ou un animal n’a aucun contrôle face à des événements survenant dans son environnement, qu’il ne peut ni s’échapper ni agir pour se soustraire à la situation. Dans ce cas là, lorsque aucune option n’est possible pour éviter le stimuli désagréable, la personne ou l’animal n’aura d’autre choix que de subir les événements, et finira par ne plus chercher a s’en échapper. Il se renfermera sur lui même, et ne réagira plus à la situation. La seule fuite possible étant la fuite mentale, la personne ou l’animal finit par se déconnecter de ce qui l’entoure et de ses ressentis. Il s’agit d’un état psychologique qui peut finir par devenir permanent si la personne ou l’animal est confronté de manière durable et répétée à ces situations.
On parle également d’impuissance apprise car cet état psychologique perdurera même dans les situations ou l’action de la personne ou de l’animal aurait pu être efficace. Celui ci a apprit que les résultats sont incontrôlables par ses réponses ce qui induit chez lui une passivité face aux événements aversifs qui peuvent advenir. La résignation acquise entraîne un état semblable à la dépression et au désespoir.

C’est Martin Seligman qui a étudié ce phénomène et a proposé la notion de résignation acquise en 1975. Il étudia notamment le modèle de conditionnement opérant de Burrhus Frederic Skinner, et mena plusieurs expérimentations qui lui permit d’établir sa théorie de l’impuissance apprise. Je vous invite à aller lire les articles suivants qui expliquent le processus expérimental utilisé sur des chiens par Overmier & Seligman en 1967, et les expériences sur les humains qui en découleront. Cela donne une bonne idée de comment cet état psychologique peut se déclencher, autant chez l’humain que chez l’animal.
https://www.lesmotivations.net/spip.php?article108
http://www.psy-hope.com/2019/02/quest-ce-que-la-theorie-de-limpuissance.html
https://www.hogrefe.fr/impuissance-apprise-comment-induire-la-resignation/

Alors chez les chevaux, quand est-il ?

Il existe malheureusement encore peu de recherches dans le domaine équin qui démontrent l’existence de la résignation acquise chez le cheval. C’est un sujet très méconnu autant chez les cavaliers, les propriétaires de chevaux, les centre équestres, et même les associations qui régissent le monde du cheval. Et pourtant, il est très facilement observable chez beaucoup de chevaux, toutes races et disciplines confondues. Avec simplement quelques bases sur le comportement du cheval, et en sachant reconnaître les différentes postures qui reflètent son état psychologique du moment, il est très facile de déceler un cheval qui tombe dans la résignation acquise, ou défense passive (terme que nous employons dans le travail en comportement équin).
Je vous invite à aller lire mon précédent article sur les différentes postures du cheval, si vous ne l’avez pas déjà lu, pour être capable de mieux comprendre la particularité de la posture de défense passive.

Quelles sont donc les caractéristiques qui permettent de définir un cheval en défense passive ? Premièrement le cheval n’est pas en mouvement lorsqu’il est dans cet état mental, la défense passive pousse l’animal à se figer, ses comportements et ressentis étant inhibés par la peur et par l’impossibilité de trouver une échappatoire à la situation. Si celui ci tombe dans un mouvement , il revient alors à un état de défense active et exprime son inconfort, nous ne sommes donc plus dans la défense passive.

Un cheval en défense passive aura une posture bien particulière, à savoir :
⏺ L ‘encolure plus haute que le garrot ( ce qui permet de savoir qu’il n’est pas en détente ),
⏺Les oreilles tournées vers l’arrière, faisant une ligne droite avec le chanfrein,
⏺Souvent, un des postérieurs sera relevé, comme lors de la posture de détente, mais l’état mental est bien loin de la détente.
⏺On peut aussi parfois observer certains chevaux qui auront les yeux mi-clos lors de cet état

D’un point de vue physique, et qui n’est pas toujours visible à l’œil nu :
⏺Le rythme cardiaque du cheval sera plus élevé que la normale, on peut voir parfois même la respiration changer et se faire plus forte et plus rapide,
⏺Les muscles du cheval seront tendus, notamment au niveau de l’encolure, mais cela peut se répercuter sur le corps entier,
⏺Et enfin, invisible à l’œil nu et à la palpation, le taux d’adrénaline du cheval est aussi beaucoup plus élevé qu’à la normale.

Bien sur, il y a différents degrés de défense passive chez le cheval. Certains chevaux y tomberont seulement de manière ponctuelle lors d’une situation ou d’un stimuli bien particulier, et d’autres, plus profondément traumatisés, pourront rester dans cet état même lorsqu’ils sont en dehors des situations ayant entraîné un état de résignation, comme par exemple certains chevaux, même en extérieur et au milieu de leurs congénères peuvent se plonger dans cet état durant des heures, sans même en sortir pour se nourrir ou interagir avec leur environnement. Cela est signe d’un très grand mal-être chez le cheval.

En conclusion, un cheval qui ne bouge pas ne signifie pas obligatoirement un cheval en détente, ou un cheval qui accepte et est confortable avec la situation présentée.

Rendez vous sur le prochain article pour savoir quelles sont les conditions de vies, et les méthodes d’entraînements qui peuvent amener le cheval à se renfermer sur lui même, les risques sur court terme mais aussi au long terme de cet état mental pour le cheval et le cavalier et quelles sont les possibilités pour aider un cheval en défense passive. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s