Le comportement équin, c’est quoi ?


Si je vous dis que je travaille en comportement équin, il se peut que vous ayez une vague idée de mon champs d’action, mais sans pour autant être capable de définir réellement quels sont les types d’interventions réalisées, dans quels cas et de quelle manière. Avec la popularité montante ces dernières années des nombreuses méthodes dites  »plus douce » envers le cheval, il est normal d’être un peu mélangé lorsque l’on parle de comportement équin.
Les premières choses qui sont importantes à savoir est que le travail en comportement équin se base avant tout sur l’observation du cheval et de ses comportements dans son milieu naturel, entouré de ses congénères. Le cheval est un animal grégaire et qui a un certain nombre de besoins fondamentaux, comme boire, manger et se déplacer plusieurs heures par jours notamment. Hors, lorsque le cheval passe à l’état de domestication, il se peut parfois que ces besoins là ne soient pas respectés. Rajoutons à cela la manipulation du cheval à travers le débourrage, la monte, l’entrainement pour la compétition ..etc qui peut créer un stress psychologique qui s’accumule, et nous avons un cheval dont les limites mentales finissent par être dépassées, et qui commencent à présenter certains troubles du comportements gênants, voir parfois même, dangereux pour l’humain.
Mon travail consiste justement à venir évacuer ces tensions accumulées chez le cheval, pour que le cheval cesse les comportements gênants et retrouve enfin un état de détente qui le rend plus apte à participer aux activités avec son propriétaire. Les techniques utilisées pour venir libérer le cheval de ces tensions sont le fruit de plusieurs années d’observation et de recherches scientifiques menées par Sandy Letarte ( Equin communication ). Dans la nature, il était observé que lorsque qu’un cheval perturbait le calme du troupeau, la jument chef, ou jument responsable allait pousser d’avant le cheval en question, et l’exclure du troupeau, le temps que celui ci retrouve son calme.
Nous utilisons donc en quelques sortes ce même principe lors de notre travail, et allons sortir les tensions du cheval via le mouvement vers l’avant à l’aide de l’énergie de notre corps et l’utilisation pour ma part, d’un lasso comme prolongation du bras.
Une fois le plus gros des tensions du cheval évacuées, il est plus facile d’aller travailler sur des problématiques plus ciblées, et d’améliorer la connexion et la communication entre le cheval et l’humain.

Pour avoir plus de détails sur mon parcours et sur le métier que j’exerce, je vous invite à aller regarder la vidéo suivante :

Pour avoir un aperçu d’une séance de travail en comportement équin, je vous invite à aller voir la vidéo suivante :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s